Inde

Conseils santé avant de partir en Inde

Vous en rêviez depuis longtemps, et ça y est vous vous êtes enfin décidé : vos prochaines vacances seront en Indes ! Vous êtes certainement déjà en train d’organiser votre voyage : billets d’avion, itinéraire, budget… Mais avez-vous pensé à prendre vos dispositions niveau santé ?

Pas d’inquiétudes, voilà tout ce qu’il faut savoir :

Les vaccins

Il n’y a pas de vaccins obligatoires pour aller en Inde à part si vous venez d’Afrique, d’Amérique Latine ou de Papouasie – Nouvelle Guinée où un certificat de vaccination contre la fièvre jaune vous sera demandé.

Il est cependant recommandé d’être à jour dans ses vaccins, et en particulier pour les suivants : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, fièvre typhoïde et hépatites virales A et B.

Si vous avez prévu de vous éloigner dans des zones plus rurales et pour une durée plus ou moins longue, il est aussi recommandé de prendre ses précautions contre la méningite, la rage et l’encéphalite japonaise.

Depuis quelques années les régions de Pune et de Bombay ont vu une augmentation des cas de grippe H1N1 et de Tuberculose, veillez donc à être à jour dans ces vaccins là aussi si vous allez dans ces régions.

Les précautions quotidiennes

Plusieurs petites précautions sont à prendre quotidiennement une fois que vous serez sur place. Tout d’abord soyez bien muni contre les moustiques. Même s’ils sont surtout présents en dehors des villes, il vaut mieux être prévoyant. Sprays et autres répulsifs vous aideront à éviter les virus transmissibles par les moustiques et qui sont encore présent en Inde : encéphalite japonaise, Chikungunya, Paludisme et Dengue. Soyez surtout vigilant si vous y allez entre juin et septembre où les moustiques sont nombreux du fait de la mousson.

Si vous êtes sujets à des troubles respiratoires, faites attention dans les grandes villes où la pollution est très présente. Veillez à prendre des masques au cas où, les jours de très forte pollution préférez rester dans votre chambre d’hôtel et aux moindres symptômes, consultez un médecin.

Et enfin, quelques autres petites précautions à ne pas oublier :

  • Eviter de se baigner dans les points d’eau stagnants ;
  • Eviter de marcher pieds nus ;
  • Ne pas caresser les animaux ;
  • Se laver les mains fréquemment et surtout avant les repas ;
  • Boire uniquement de l’eau en bouteille hermétique ;
  • Bien laver ses aliments et éviter la nourriture de rue ;
  • Veillez à ce que tout ce qui est viande et poisson soit bien cuit ;
  • Eviter les poissons et crustacés en été (risque au niveau de la chaîne de froid).

Attention aussi pour les femmes aux agressions sexuelles qui sont de plus en plus nombreuses. Rappelons aussi que le virus du VIH est très présent, donc n’oubliez pas de sortir couvert !

Celiaj
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Himalaya

Partir se ressourcer dans l’Himalaya

Vous en avez marre de votre quotidien ? Vous vous sentez fatigué et lassé de tout ? Partez-vous ressourcer dans l’Himalaya !

L’Himalaya est une zone phare sur notre planète pour pratiquer diverses activités liées à la méditation, à la réflexion sur soi, au bien-être et à l’évasion. Séparant le sous-continent indien du plateau tibétain dans le sud de l’Asie, l’Himalaya s’étend sur 7 pays : Inde, Chine, Népal, Pakistan, Birmanie, Bhoutan et Afghanistan. De quoi promettre un intéressant mélange des cultures.

Vous voulez aller vous ressourcer dans la « demeure des neiges » ? Voilà une petite liste, non exhaustive, de ce que vous pourrez y faire.

Un séjour méditation

Himalaya

C’est une option de plus en plus choisie par les personnes désirant faire une coupure avec le quotidien. Plusieurs alternatives sont possibles : de plus en plus d’hôtels proposent ce type de prestation, voir se spécialisent dedans, sinon vous pouvez toujours effectuer une retraite dans un temple bouddhiste ou même chez les moines tibétains.

Tout dépend du type de méditation que vous recherchez. Certains choisiront une retraite où ils suivront des enseignements et méditeront tout au long de la journée, quand d’autres feront une coupure de quelques jours et profiteront aussi des autres bienfaits de l’Himalaya.

Un séjour sportif

C’est bien connu, le sport est un très bon moyen d’évacuer le stress. Associer à l’air pur des montagnes et à la découverte de nouveaux paysages et cultures, il ne peut que vous faire du bien !

L’une des disciplines les plus recommandées pour l’Himalaya est le trekking. C’est un sport « pratique » car il s’adapte selon le niveau de chacun. Il est toutefois recommandé de s’entraîner à marcher sur de longues distances avant de se lancer mais vous ne serez pas déçu du résultat. Vous profiterez des bienfaits que procure la marche sportive tout en découvrant les magnifiques paysages de l’Himalaya et les coutumes locales.

Les personnes désirant effectuer un trek dans l’Himalaya, se rendent souvent dans la région du Népal qui est un excellent terrain pour le trekking.

Un séjour bien-être

Si vous n’êtes pas plus que ça attiré par la méditation ou le trekking, vous aurez toujours la possibilité de vous rendre dans ces hôtels un peu isolés qui proposent des sortes de « retraite bien-être ». Le principe ? Diverses prestations destinées à vous faire lâcher prise tout en profitant du calme, des paysages et l’air purifiant des montagnes.

Les programmes sont adaptés selon les envies des clients mais y trouverez notamment divers soins santé/beauté : massages, cures thermales, cures diététiques… Mais aussi de la méditation, du yoga et certains vous proposeront même du golf et des randonnées. A vous de choisir le programme qui vous correspond.

L’Himalaya vous attend, c’est le moment de faire un break !

Celiaj
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Rajasthan

Lune de miel au Rajasthan : un séjour de rêve en perspective

Etat situé dans le Nord-Ouest de l’Inde, le Rajasthan, aussi appelé « pays des rois », est une des destinations les plus en vogue, non seulement auprès des touristes mais aussi et surtout pour les jeunes mariés qui veulent passer une lune de miel inoubliable.

En effet, avec ses hôtels dignent des plus beaux palais des milles et une nuit, il y a de quoi en faire rêver plus d’un ! Voici donc une petite sélection qui finira de vous convaincre qu’il faut vous marier ne serait-ce que pour passer une lune de miel là-bas !

Les hôtels

Rajasthan

Oui on revient sur ce point, juste au cas où nous n’aurions pas été assez clairs : les hôtels au Rajasthan sont pour beaucoup de véritables représentations de palais et pour cause ! Prenons l’exemple du Taj Lake Palace à Udaipur, avant d’être un hôtel il était en fait l’ancienne résidence royale. Le côté « palais » s’explique tout de suite beaucoup plus.

Bien sûr le Taj Lake Palace n’est pas tout seul et d’autres hôtels vous offriront eux aussi leurs lots de surprises et d’étoiles plein les yeux.

Les activités

Une fois sur place, bien que l’idée soit tentante, vous n’allez pas forcément passer toutes vos journées dans votre chambre ou à vadrouiller de-ci et de-là dans votre hôtel.

Le principe de la lune de miel étant quand même de profiter, et de faire des activités à deux, voilà quelques idées de ce que vous pourriez y faire :

  • Un après-midi au Spa : détente, massage, encens…
  • Quelques heures de shopping : et puis ça vous donnera l’occasion d’acheter quelques souvenirs pour vos proches
  • Un dîner romantique (ou plusieurs d’ailleurs) dans un beau restaurant
  • Visiter le Taj Mahal : histoire de dire que vous avez quand même visiter quelque chose !

Si l’envie vous dit et si vous avez récupéré de votre mariage, vous aurez aussi la possibilité d’organiser cette cérémonie en bonne et due forme à la mode orientale (avouez que ça fait rêver).

Et si vous êtes de nature plus aventureuse, voyageuse, vous pourrez toujours aller vadrouiller et découvrir d’autres parties du pays.

Pour ce qui est des quelques précautions à prendre : faites avant tout attention aux us et coutumes du pays et choisissez bien la date de votre voyage. La meilleure saison pour aller au Rajasthan étant entre octobre et fin mars !

Celiaj
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Temple de la Dent (de Bouddha) à Kandy

Découvrez l’exceptionnel temple de la Dent au Sri Lanka dans la ville de Kandy, qui était l’ancienne capitale du pays. Vous entrerez dans l’un des hauts lieux du bouddhisme parmi les plus importants, où se montre toute la ferveur religieuse des Sri Lankais. On vous dit tout sur la légende qu’abrite le temple, sur fond d’or et d’ornements…

L’histoire de la dent de Bouddha

Lorsque Siddhartha Gautama, plus connu sous le nom de Bouddha, mourut, on l’incinéra à Kushinagar en Inde. La ville est alors devenue un haut lieu de pèlerinage bouddhiste. Parmi les cendres, on retrouva une dent intacte du chef spirituel, qui devint alors une véritable relique religieuse. Elle fut conservée au Kalinga, un royaume antique du centre-est de l’Inde, puis transférée au Sri Lanka et serait aujourd’hui protégée dans le temple de la Dent, à Kandy.

Visite du temple de la Dent

Rendez-vous dans le complexe palatial du Royaume de Kandy, dont l’entrée est gratuite, afin de pouvoir visiter le temple de la Dent. L’entrée du sanctuaire coûte 1 000 roupies, ce qui est peu cher payé pour ce que vous allez voir ! Afin de respecter ce lieu de culte, vous devrez enlever vos chaussures et vous couvrir les épaules ainsi que les genoux. Les pèlerins apprécieront ce geste spontané, eux qui viennent se recueillir, prier et déposer des offrandes, telles que des fleurs, des fruits ou encore de l’encens.

Décorations dans le temple de la Dent

Malheureusement, vous ne pourrez pas voir la fameuse dent du Bouddha, qui est conservée dans sept coffrets en forme de stupa et incrustés de pierres précieuses. Vous pourrez toujours admirer les magnifiques décorations du temple toutefois, qui valent le détour. La salle où trônent les coffrets, connue sous le nom de « Handun kunama », est d’ailleurs ornée de défenses d’éléphants et d’or.

Les croyances autour de la dent de Bouddha

La relique a longtemps joué un rôle politique important. En effet, on croyait que la posséder, c’était détenir le pouvoir sur le Sri Lanka. Par ailleurs, au sein du temple de la Dent (ou Sri Dalada Maligawa), la relique est symboliquement lavée chaque mercredi avec une préparation d’eau parfumée et de fleurs odorantes. On attribue à cette eau sacrée des vertus de guérison.

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Rue François Martin

Pondichéry : un peu de France en Inde

Ville du sud-est de l’Inde enclavée dans l’État du Tamil Nadu, Pondichéry vous charmera par son aspect cosmopolite et son architecture atypique. Grâce à l’histoire coloniale du pays, avec la Compagnie des Indes, une minorité francophone y est présente. Pour une visite des lieux emblématiques de la ville, c’est par ici !

Quartier français de Pondichéry

Lycée français de Pondichéry

Il se distingue du reste de la ville par l’organisation de ses rues en damier ainsi que par leur nom inscrit sur les plaques en bilingue français/tamoul. Vous passerez à côté de grandes et magnifiques villas de style colonial dans le rectangle formé par les rues Belcombe, de Bussy, Gandhi et l’avenue Goubert. Vous apprécierez ce quartier calme aux jardins luxuriants en bordure d’océan.

Ashram de Sri Aurobindo

Ashram de Sri Aurobindo

Dans l’Inde ancienne, l’ashram désigne un ermitage situé dans un lieu isolé, en forêt ou en montagne, et où un sage vivait et cherchait l’union à Dieu dans la solitude et la paix intérieure, loin des distractions et agitations du monde. Fondé en novembre 1926 par le poète philosophe Sri Aurobindo, celui-ci est aujourd’hui une grande institution dont la réputation est mondiale. Grâce aux dons, il reverse de l’argent aux pauvres, incluant aussi quelques dispensaires.

Musée de Pondichéry

Crédits photo : pondytourism.in

Crédits photo : pondytourism.in

Avant même d’y entrer, vous admirerez son architecture familière car le musée se trouve dans l’ancienne résidence d’un haut fonctionnaire français. Vous y trouverez sans surprise des souvenirs de la Compagnie des Indes, notamment des peintures et du mobilier, dont le lit de Dupleix, le gouverneur général de tous les établissements français de l’Inde au XVIIIème siècle. Le musée possède également des collections rares de bronze et des sculptures de pierre datant des dynasties Pallava et Chola.

Marché de Pondichéry

pondichéry-marché

Rendez-vous dans ce marché haut en couleurs pour y découvrir toutes les saveurs de l’Inde ! Ici, des fruits et légumes à foison, avec ce que l’on connaît en France et d’autres produits plus typiques du pays. Arpentez le marché aux poissons, où les prix sont très abordables, et craquez sur les gambas, les crabes ou même les requins ! Soyez émerveillé dans le marché aux fleurs, avec ses longues guirlandes de fleurs colorées réalisées à la main par les fleuristes indiens. Au centre du marché, sous la tour de l’horloge, vous trouverez des marchands de tissu, idéal pour se confectionner des saris, vêtements typiques des femmes en Inde. Enfin, vers l’entrée Mahatma Gandhi Road, vous trouverez les épiceries, avec leurs lots d’épices, de riz, de condiments, etc…

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

La vache sacrée en Inde

Même si vous n’êtes jamais allé en Inde, il est bien connu que la vache est considérée comme un animal sacré, notamment chez les hindous. Peu importe si elle crée des embouteillages dans les rues, les Indiens la respectent quoiqu’il arrive. Ici, on vous explique pourquoi la vache est si importante en Inde et pour de nombreuses civilisations.

La vache : mère de toutes les créatures

En hindi, on désigne la vache sous le terme de gao mata, qui veut dire « Mère Vache ». Cet animal sacré en Inde y est en effet considéré comme une « mère universelle » parce qu’elle peut donner son lait à toutes les créatures de la Terre, même si ce ne sont pas ses veaux. On salue donc cette qualité comme étant la plus haute forme de don. Même Mahatma Gandhi, considéré comme un important guide spirituel en Inde, y a consacré certains écrits.

vache-sacrée-mère

Dans ses Lettres à l’ashram, dans lesquelles il parle de protection de la vache, Gandhi estimait qu’il était du devoir absolu des hindous de défendre la « Mère Vache ». Pour lui, l’hindouisme ne peut exister que si les hommes rendent un culte aux bovins et les protègent, même au péril de leur vie. Ce principe de protection de la vache est censé être respecté parmi tous les individus de la planète et pas uniquement en Inde.

La vache sacrée dans la religion

De nos jours, la vache est surtout vénérée chez les hindous. Mais on retrouve ce culte à travers l’histoire de nombreuses civilisations. En effet, on la vénérait déjà dans les religions de l’Égypte ancienne mais également en Grèce et dans la Rome antique. Dans l’hindouisme, la vache représente un bien précieux, offert dans les cérémonies religieuses pour produire un mélange de lait, de lait caillé, de beurre, d’urine et de bouse, auxquels les Indiens attribuent des propriétés purificatrices.

Hindou priant devant deux vaches

Et le bœuf, un animal sacré ?

En revanche, un bœuf né d’une vache n’acquiert pas le même statut que sa mère puisqu’il ne possède pas les mêmes propriétés généreuses. La consommation de la vache en tant que nourriture est fermement proscrite, tandis que celle du bœuf est autorisée, ne soyez donc pas surpris de voir un filet de boeuf à la carte de certains restaurants. Il est d’ailleurs surtout mangé par les basses castes indiennes et les intouchables. Cette pratique est répandue dans les États du sud du pays notamment, comme le Tamil Nadu, où les hautes castes sont peu nombreuses.

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)