Archives de catégorie : Himalaya

Partez à la découverte de l’Himalaya, la chaîne de montagnes la plus grande du monde ! De nombreuses surprises vous attendent : des paysages à couper le souffle, une expérience d’alpinisme unique, des randonnées incroyables, des populations accueillantes aux coutumes si particulières…

Gravissez les flancs de la montagne la plus connue mondialement si vous l’osez, vous en repartirez grandis. Vivez cette expérience des plus extraordinaires dans la région du Tibet que l’Himalaya surplombe et sublime de beauté…

Les meilleures rivières pour un fishing trip dans l’Himalaya

Si vous êtes du genre à filer vers les rivières et lac de votre département au moindre congé, l’Inde est faite pour vous! C’est un pays de rivière qui dispose d’un grand nombre de cours d’eau qui permettent aux amateurs de pêche en tout genre de s’en donner à cœur joie tout en profitant d’un cadre dépaysant et d’une culture extrêmement atypique. Parmi les nombreuses options possibles l’Himalaya est probablement la meilleure. En effet, les hauts sommets de l’Himalaya abritent des poissons gigantesques, taillés pour tenir la force des courants montagnards qu’on y trouve. Voici donc nos quelques conseils pour découvrir la pêche à la mouche dans l’Himalaya.

La rivière Ramganga

La rivière Ramganga fait partie du parc national du Corbett, dans le district d’Uttarakhand. Il s’agit d’une destination très prisée pour la pêche à la mouche. Elle permet de capturer la plupart des espèces présentes dans l’Himalaya (Golden Mahseer, Goonsh etc…). Qui plus est, les nombreuses espèces d’animaux non aquatiques qui peuplent les berges de la rivière en font un paradis pour tout amateur de nature. En plein milieu de la forêt, la rivière Ramganga offre des spectacles complètement dépaysant. Pour commencer à y pêcher, il est nécessaire de demander une permission à un DFO (Divisionnal Forest Officer), ce qui vous permettra de pêcher en amont de la rivière et de Nagataley à Masi. La meilleure période pour y pêcher est de septembre à mai.

La taille des Mahseer et des Goonch que l’on peut y trouver est telle qu’il faut prévoir une canne et un moulinet très résistants. Pour voir quelques bons exemples, rendez-vous sur la section canne de easyfly.com.

La rivière Mahakali

Pour ceux qui recherchent une localisation quelque peu « décalée », la rivière Mahakali, proche du village Pancheshwar peut-être tout à fait adaptée. La rivière est située à 40 km de Lohaghat, dans le district de Champawat. Elle est également proche de la frontière avec le Népal et se présente également comme une destination parfaitement adaptée à la pêche en tout genre, mais en particulier pour la pêche à la mouche. Ses eaux sont nourries par la fonte des neiges et commencent à la rencontre des rivières Kali et Sarayu, qui disposent d’une eau claire, offrant ainsi une expérience d’autant plus riche aux pêcheurs. On y trouve principalement des Mahseer en quantité abondante, qu’il est préférable de pêcher dès la saison des moussons et après le mois d’octobre.

Les rivières d’Arunachal Pradesh

L’Arunachal Pradesh est le pays mystique de la neige : son réseau de petites rivières se nourrit d’ailleurs de la fonte de cette dernière. Cela produit des cours d’eau étroit, mais très puissants, qui permettent la pratique de divers sports. Ses eaux très claires et très oxygénées abritent le Mahseer doré et la truite commune.

Jean Charles
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Himalaya

Partir se ressourcer dans l’Himalaya

Vous en avez marre de votre quotidien ? Vous vous sentez fatigué et lassé de tout ? Partez-vous ressourcer dans l’Himalaya !

L’Himalaya est une zone phare sur notre planète pour pratiquer diverses activités liées à la méditation, à la réflexion sur soi, au bien-être et à l’évasion. Séparant le sous-continent indien du plateau tibétain dans le sud de l’Asie, l’Himalaya s’étend sur 7 pays : Inde, Chine, Népal, Pakistan, Birmanie, Bhoutan et Afghanistan. De quoi promettre un intéressant mélange des cultures.

Vous voulez aller vous ressourcer dans la « demeure des neiges » ? Voilà une petite liste, non exhaustive, de ce que vous pourrez y faire.

Un séjour méditation

Himalaya

C’est une option de plus en plus choisie par les personnes désirant faire une coupure avec le quotidien. Plusieurs alternatives sont possibles : de plus en plus d’hôtels proposent ce type de prestation, voir se spécialisent dedans, sinon vous pouvez toujours effectuer une retraite dans un temple bouddhiste ou même chez les moines tibétains.

Tout dépend du type de méditation que vous recherchez. Certains choisiront une retraite où ils suivront des enseignements et méditeront tout au long de la journée, quand d’autres feront une coupure de quelques jours et profiteront aussi des autres bienfaits de l’Himalaya.

Un séjour sportif

C’est bien connu, le sport est un très bon moyen d’évacuer le stress. Associer à l’air pur des montagnes et à la découverte de nouveaux paysages et cultures, il ne peut que vous faire du bien !

L’une des disciplines les plus recommandées pour l’Himalaya est le trekking. C’est un sport « pratique » car il s’adapte selon le niveau de chacun. Il est toutefois recommandé de s’entraîner à marcher sur de longues distances avant de se lancer mais vous ne serez pas déçu du résultat. Vous profiterez des bienfaits que procure la marche sportive tout en découvrant les magnifiques paysages de l’Himalaya et les coutumes locales.

Les personnes désirant effectuer un trek dans l’Himalaya, se rendent souvent dans la région du Népal qui est un excellent terrain pour le trekking.

Un séjour bien-être

Si vous n’êtes pas plus que ça attiré par la méditation ou le trekking, vous aurez toujours la possibilité de vous rendre dans ces hôtels un peu isolés qui proposent des sortes de « retraite bien-être ». Le principe ? Diverses prestations destinées à vous faire lâcher prise tout en profitant du calme, des paysages et l’air purifiant des montagnes.

Les programmes sont adaptés selon les envies des clients mais y trouverez notamment divers soins santé/beauté : massages, cures thermales, cures diététiques… Mais aussi de la méditation, du yoga et certains vous proposeront même du golf et des randonnées. A vous de choisir le programme qui vous correspond.

L’Himalaya vous attend, c’est le moment de faire un break !

Celiaj
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Top 5 des temples hindous de l’Himalaya

Lors de votre voyage dans le nord de l’Inde ou pendant un trekking dans la chaîne de l’Himalaya, organisez-vous un circuit pour visiter les temples sacrés de la région ! Parmi les nombreux temples présents, nous vous avons fait une sélection des temples sacrés les plus visités de l’Himalaya.

1. Temple Badrinath

temples-himalaya-badrinath

Aussi connu sous le nom de Badrinarayan, ce temple hindou est situé dans la ville du même nom dans l’État d’Uttarakhand en Inde. Il se dresse à une altitude supérieure à 3 000 mètres, sur les contreforts de l’Himalaya. Ouvert d’avril à novembre seulement en raison des conditions extrêmes en hiver, il est le temple parmi les plus visités par les pèlerins du pays. Dédié au dieu Vishnou, sa façade est magnifiquement ornée de couleurs vives et son toit doré est décoré d’une petite coupole.

2. Temple Gangotri

F:1  I:S  QT:2  MT:+141

Situé à plus de 3 000 mètres d’altitude, ce temple est dédié à Gangâ, la déesse du Gange. On y trouve des bassins dans lesquels les hindouistes se baignent. Ces bassins sont consacrés aux trois divinités de la Trimurti, à savoir Brahma, Vishnou et Shiva.

3. Kedarnath Mandir

temples-himalaya-kedarnath

Situé près de la rivière Mandakini à Kedarnath, ce temple est dédié au dieu Shiva. Il fait partie des quatre temples majeurs du circuit de pèlerinage Chota Char Dham en Inde, tout comme les deux temples précédents. Dans le hall principal, vous y verrez les statues des 5 frères Pandava, c’est-à-dire Yudhisthira, Bhima, Arjuna, Nakula et Sahadeva.

4. Temple de Yamunotri

temples-himalaya-yamunotri

Situé sur la rive gauche de la rivière Yamuna, ce temple est dédié à la déesse Yami et contient une statue d’elle en marbre noir. Vous pourrez le visiter entre les mois de mai et novembre. Traditionnellement, les pèlerins utilisent les eaux chaudes des sources Surya Kund et Gauri Kund, non loin du temple, afin de cuisiner le riz et d’en faire une offrande aux dieux.

5. Temple Triyuginarayan

temples-himalaya-triyuginarayan

Cet ancien temple dédié au dieu Vishnou est connu pour une légende en particulier : c’est ici que se seraient mariés le dieu Shiva et la déesse Parvati, dont le témoin était Vishnou. Aujourd’hui, c’est un centre de pèlerinage très populaire. Le temple possède une caractéristique spéciale, un feu brûle continuellement devant le temple et ce, depuis le mariage divin.

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Trek dans la vallée de la Markha

En plein cœur de la région de Ladakh au nord de l’Inde, célèbre pour ses paysages montagneux et sa culture bouddhiste tibétaine, partez dans la vallée de la Markha à la découverte d’une nature et d’une culture époustouflantes ! Nous vous proposons une excursion de trekking en haute altitude parmi des villages oasis isolés et les cimes enneigées qui entourent la vallée de la Markha.

Départ à Leh, capitale du Ladakh

DCF 1.0

Située à 3 500 mètres d’altitude, la ville de Leh est le point central des excursions touristiques de la région de Ladakh. Commencez votre visite culturelle par le palais de Leh, sur le pic surplombant la ville Ladakhi himalayenne. Construit au XVIIème siècle, le palais est aujourd’hui abandonné et en ruine mais fut autrefois la résidence de la famille royale jusque dans les années 1830. Ouvert au public, il comporte 9 étages et le toit offre une vue panoramique splendide de Leh et ses environs.

A 14 km du centre-ville de Leh, faites un tour dans le monastère bouddhiste du village de Stok. Fondé au XIVème siècle au bord de la rivière Stok, le palais abritait les rois de la dynastie Namgyal. Aujourd’hui, vous pouvez visiter son musée qui expose des thangkas, peintures caractéristiques de la culture tibétaine, qui représentent la vie de Bouddha, des bijoux anciens et des objets précieux dont la couronne royale.

Skiu et Markha, villages au cœur de la vallée

vallée-de-la-markha-rivière

Continuons notre trek sur la rive droite de la rivière Markha au cœur de la vallée, dans le village de Skiu. D’ici, vous emprunterez un sentier dans un paysage riche en végétation avant de traverser une plaine désertique jusqu’à l’authentique village de Markha. C’est ce paysage qui fait de ce trek l’un des plus beaux du monde ! Vous croiserez sur votre chemin des bouddhistes tibétains en marche vers l’un des lieux de pèlerinage de la région et aussi de nombreuses espèces animales. Les léopards des neiges sont très rares mais vous pourrez peut-être apercevoir des lièvres sauvages, des perdrix blanches, des marmottes ou encore des loups.

Le village de Markha se situe à 3 880 mètres d’altitude et remonte vers la vallée de la Markha, parsemée d’arbres et de buissons verts et bruns. Vous passerez dans un sentier qui remonte dans le lit de la rivière, que vous traverserez plusieurs fois. C’est ici que s’achève en beauté votre trek dans la vallée de la Markha !

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Katmandou : vallée au cœur de l’Himalaya

La vallée de Katmandou, ou Kathmandu, recèle de nombreux trésors : ses trois villes majeures, Katmandou, Patan et Bhaktapur, ainsi que ses agglomérations et petits villages donnent à voir des paysages d’une beauté époustouflante. Zoom sur cette vallée au charme si particulier en passant par ses trois villes phares qui en font sa renommée.

Katmandou : capitale du Népal

Durbar Square à Katmandou

Plongez au cœur de la culture népalaise et rendez-vous dans le vieux Katmandou, au Durbar Square, place mythique qui immisce le voyageur dans l’histoire de la cité. Centre monumental, il regorge de bijoux architecturaux au passé religieux et culturel fort.

Lancez-vous dans la visite des temples consacrés à Shiva, le dieu le plus vénéré du Népal, Krishna, le dieu enjoué, Ganesh, le dieu à tête d’éléphant et à bien d’autres, qui semblent tous veiller sur la ville. L’ancien palais royal Hanuman Dhoka, gardé à l’entrée par la statue en pierre du dieu-singe hindou Hanuman, vaut le coup d’œil.

Pour les voyageurs n’ayant jamais mis les pieds au Népal, attendez-vous à une foule de piétons, rickshaws, motocyclettes et autres véhicules qui circulent dans des rues étroites, le tout dans un concert de klaxons et de clochettes.

Patan : la Belle Ville

Patan, ville du Népal

Autrefois appelée Lalitpur, Patan est la plus fortement empreinte de la culture artistique et architecturale de la vallée de Katmandou. On compte plus de 50 temples majeurs dans toute la ville ainsi que de nombreux stupas, chaytyas et bahals, qui sont d’anciens monastères et monuments funéraires bouddhistes. Partez à la visite du musée de Patan, dans la cour royale intérieure du Keshab Narayan Chowk, pour mieux comprendre les cultures bouddhistes et hindouistes de l’Himalaya.

Enfin, si vous avez la chance de participer au plus grand festival religieux de la Belle Ville consacré au culte de Rato Machhendranath, le dieu populaire de la pluie et de l’abondance, vous pourrez admirer son effigie promenée pendant plusieurs jours sur un char à travers les rues juste avant la période de la mousson.

Bhaktapur : grand village médiéval

Bhaktapur, grand village médiéval du Népal

Habités par une grande majorité de Newars hindouistes, les quartiers de Bhaktapur sont constitués de hautes maisons en briques rouges. La ville recèle d’activités de fabrication, de commerce et agricoles. Il suffit de s’éloigner un peu des habitations pour découvrir des immenses terres fertiles qui plongent le voyageur dans la campagne népalaise.

Constituée de places et de monuments historiques d’une grande valeur artistique, Bhaktapur comprend également le temple religieux Nyatapola, situé sur Taumadhi Tole, le plus beau et le plus impressionnant de tous, consacré à la déesse protectrice de la cité, Siddhi Lakshmi.

Trois saddhus

Pour une visite plus approfondie de la vallée de Katmandou, n’hésitez pas à vous éloigner de ces trois grandes villes et à explorer les petits villages alentours, dont certains vous donneront une vue magnifique sur la chaîne de l’Himalaya. Vous repartirez de ce voyage complètement émerveillé !

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Annapurna, un des sommets de l'Himalaya

L’Annapurna : ascension d’un des sommets de l’Himalaya

Découvrez un circuit exceptionnel dans la chaîne de montagnes de l’Himalaya au Népal avec le tour de l’Annapurna !

Comprenant six sommets, dont le plus haut culmine à 8 091 mètres, il est le dixième plus haut sommet du monde ! Voyage à travers des paysages d’une variété incroyable, allant des rizières à étages en passant par les forêts de pins…

Petite leçon d’histoire

Tout d’abord, il est intéressant de rappeler que la première ascension de l’Annapurna a été tentée et réussie en 1950 par les Français Maurice Herzog et Louis Lachenal.

Cette expédition a eu un immense retentissement dans le monde et particulièrement en France, où les deux alpinistes, le premier amateur et le second professionnel, sont devenus de véritables héros nationaux. Cette victoire constitue le premier sommet de 8 000 mètres d’altitude gravi par l’homme et est devenu un phénomène de société à l’époque.

Circuit de l’Annapurna

On débute donc notre voyage à Khangsar, dans le district de Manang, qui a su s’adapter aux touristes et qui propose notamment des spécialités pâtissières occidentales, comme les pains au chocolat et les crumbles aux pommes, mais aussi locales, comme le steak de yack !

Un lieu idéal pour se ressourcer avant les efforts à faire pour l’ascension du sommet de l’Annapurna. A partir de Khangsar donc, on trouve un passage à l’ouest au niveau du lac Tilicho, aussi appelé Ice Lake.

Nepal, Annapurna Circuit

Ce lac de près de 5 000 mètres d’altitude est le plus haut du continent asiatique. A cet endroit, une énorme muraille de glace bloque l’accès au sommet mais donne à voir une vue extraordinaire. Cet obstacle naturel a été nommé la « Grande Barrière » par Herzog lui-même, en raison de la surprise qu’il a eue en la découvrant, car inexistante sur la carte indienne de l’époque.

On continue notre chemin et on arrive, au fond de la vallée, au village de Thorong Phedi, constitué de seulement deux grands hôtels. Ici, à plus de 4 400 mètres d’altitude, les sapins ne poussent plus mais la vue sur l’Annapurna est à couper le souffle.

Enfin, le mythique passage du col de Thorong La, à 5 416 mètres, s’offre aux randonneurs courageux. De là, on découvre l’autre versant de la chaîne des Annapurna et on est pris d’admiration devant le défilé statique des drapeaux de prières tibétains multicolores qui dansent au gré du vent.

Drapeaux de prières tibétains sur l'Himalaya

Si vous vous sentez l’esprit aventureux, tentez vous aussi cette expédition dans la montagne de l’Annapurna au cœur du Népal, avec ses paysages vertigineux, ses populations et cultures diverses, ainsi que ses villages à l’influence bouddhiste et tibétaine très marquée.

Roxane
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)